Les archives du CICR en lignes.

Accès
Accès public
Alias
les-archives-du-cicr-en-lignes
Captcha
captcha
Catégorie (principale)
Created by alias
Interdire les commentaires
disable_comments
Paramètres d'affichage
display_params
ID
167
Version information
item_screen
JImages
jimages
JUrls
jurls
Langue
Tous
Language associations
lang_assocs
Paramètres de mise en page
layout_params
Sélecteur de mises en page
layout_selection
Méta données
{"robots":null,"xreference":"","author":"","rights":""}
Notify owner
notify_owner
Notification abonnés
notify_subscribers
Gestion des droits
perms
Dépublier
0000-00-00 00:00:00
Publier
2014-11-08 20:29:04
Configuration SEO
seoconf
Information fuseau horaire
timezone_info
Versions
versions
Publish changes
vstate

C.I.C.R

 

Les généalogistes qui cherchent les traces d’un ancêtre soldat prisonnier de guerre durant la Grande Guerre l’attendaient avec impatience.  En août dernier le CICR a, comme il l’avait annoncé, mis en ligne les fonds d’archives de l’Agence Internationale des prisonniers de guerre de la Première guerre mondiale.

Entre 1914 et 1918, dix millions de personnes militaires et civiles, ont été capturées et détenues dans des camps de prisonniers dans le monde entier. À l’époque, les États en guerre ont envoyé de nombreuses listes de prisonniers au Comité International de la Croix-Rouge (CICR), qui, sur cette base, a réalisé des fiches individuelles.

C’est ce fonds d’archives, classé au Registre de la Mémoire du Monde de l’Unesco, que le CICR a mis en ligne sur un site dédié : « Prisonniers de la Première guerre mondiale - les archives du CICR ». Parmi ces innombrables fiches, restaurées et numérisées une par une au cours de l’année 2014, on trouve quelques célébrités, comme le général De Gaulle , alors capitaine, ou le chanteur Maurice Chevallier, qui fut soldat infirmier avant d’être blessé et capturé.

 

 

 

Source: La croix rouge et CICR

Le site: http://grandeguerre.icrc.org/fr

Enregistrer

Enregistrer