Les non-Morts pour la France en ligne

Accès
Accès public
Alias
les-non-morts-pour-la-france-en-ligne
Captcha
captcha
Catégorie (principale)
Created by alias
Interdire les commentaires
disable_comments
Paramètres d'affichage
display_params
ID
169
Version information
item_screen
JImages
jimages
JUrls
jurls
Langue
Tous
Language associations
lang_assocs
Paramètres de mise en page
layout_params
Sélecteur de mises en page
layout_selection
Méta données
{"robots":null,"xreference":"","author":"","rights":""}
Notify owner
notify_owner
Notification abonnés
notify_subscribers
Gestion des droits
perms
Dépublier
0000-00-00 00:00:00
Publier
2014-11-30 13:26:37
Configuration SEO
seoconf
Information fuseau horaire
timezone_info
Versions
versions
Publish changes
vstate

NMPF

 

Les non-Morts pour la France sont en ligne sur Mémoire des Hommes depuis le 6 novembre 2014. Ces 93.000 fiches concernent des soldats qui sont bel et bien morts pendant la Première guerre mondiale, mais n'ont pas obtenu la mention Mort pour la France, notamment parce que cette dernière n'a pas été instruite pour eux (soldats sans famille et soldats décédés plus tard).

 

NMPF Matériellement, la différence de présentation des fiches cartonnées porte sur la mention "Mort pour la France le" qui est remplacée par "Décédé le...". Ce curieux nom de "non-Morts pour la France" avait été donné à ces soldats par les archivistes militaires qui ne savaient pas trop comment les classer et leur avaient donc donné une identité par défaut, aux côtés des MPF (Morts pour la France) coexistaient donc des NMPF (non-Morts pour la France). On compte aujourd'hui environ 93.000 soldats non-Morts pour la France. "Le nombre de fiches est évolutif pour une raison simple, il a toujours existé des passerelles entre les fichiers des MPF et des non-MPF : un soldat a pu obtenir rapidement la mention après la création d'une première fiche NMPF et a donc une fiche NMPF et une fiche MPF, par exemple Merle Marcel Adrien, ou alors la mention a été attribuée beaucoup plus tard", explique Sandrine Aufray, chef de projet Mémoire des hommes. Lire la suite

 

 

Le site: Memoires des hommes